LE PLATINE EN JOAILLERIE

Article Rating
1 2 3 4 5
0voter
Merci pour voter cet article
LE PLATINE EN JOAILLERIE








Dans l’antiquité déjà, le platine était connu des Egyptiens. A l’époque précolombienne, les Indiens de l’Amérique du sud le travaillaient. Au XVIIIe siècle, les Espagnols fondirent des pièces de bijouterie composées d’alliage de platine. 

En 1750, une relation fut publiée, à Londres par un Anglais, dans laquelle le platine est décrit pour la première fois en tant que métal indépendant élémentaire distinct.

Aujourd’hui le platine est utilisé surtout par l’industrie chimique et par l’industrie électrique, et par la bijouterie. Le platine est un métal blanc. Comme tous les autres métaux précieux, le platine est un corps chimique: il a pour symbole "Pt".

Son poids spécifique est de : 21,4 et son point de fusion est de 1773,5° C.

Le platine ne s’oxyde à aucune température, il est inattaquable par les acides. Seule l’eau régale chaude le dissout entièrement.

Comme le palladium, le platine absorbe à l’état liquide, l’hydrogène de l’air qu’il rejette en se solidifiant. Tel l’argent, il est sujet au rochage, c’est à dire, qu’il se couvre d’excroissances au moment de la solidification. Le platine est un métal très ductile et malléable, moins toutefois que l’or.

Les principaux gisements se trouvent au Canada, en Russie, en Afrique du Sud, en Californie et en Colombie. Le Canada est le principal producteur. Il y a quelques gisements en Suisse.

La plus grande partie des métaux de la famille du platine se rencontrent à l’état pur dans les roches. Dans la plupart des cas, tous les métaux du groupe, c’est-à-dire, les platines, palladium, osmium iridium, ruthénium, et rhodium sont mélangés.

L’exploitation du platine s’effectue soit par procédés miniers, le minerai étant extrait des roches qui le renferment, soit encore par des lavages qui le débarrassent des sables des rivières.

Le platine en bijouterie s’utilise comme l’or avec un métal d’apport tel le cuivre, l’or, le palladium et l’iridium. Le titre légal est 0,950.

Le platine fond à une température de 1800 °C., ce qui nécessite des fours spéciaux à induction. Il n’a pas besoin comme l’or d’agents de couverture (fondants) pendant la fusion : il ne s’oxyde pas.

Aussi bien que l’or destiné à être façonné, le platine se prête au travail par déformation à froid, que ce soit par laminage, par étirage ou à la presse. N’étant pas aussi malléable ou ductile que l’or, il arrivera plus rapidement que ce dernier au point de rupture.

Le travail manuel du platine en joaillerie demande un savoir faire et une maîtrise parfaite de son métier. Le temps de travail d’un bijou en platine est bien plus important que celui d'un même bijou en or, rare est l'ouvrier qui sait travailler le platine.