L'ARGENT EN BIJOUTERIE

Article Rating
1 2 3 4 5
1voter
Merci pour voter cet article
L'ARGENT EN BIJOUTERIE








L'argent, le métal noble le plus employé dans notre profession, a fait son apparition dès l'âge du fer. Il fut utilisé de tout temps pour la fabrication de la bijouterie et de l'orfèvrerie.

Jusque vers l'an 3500 avant notre ère, les Egyptiens le préférait même davantage que l'or. Petit à petit, toutefois, il fut évincé par ce dernier pour sa valeur.

L'argent est extrait partout sur la planète, mais principalement au Mexique, au Pérou, en Amérique du nord et en Allemagne.

On ne le trouve que rarement pur dans la nature; souvent il est extrait de minerais tels que la galène, les chalcopyrites, ect. L'extraction se fait au moyen de traitements métallurgiques et par affinage.

L'argent est un corps chimique (il a pour symbole Ag) d'une blancheur et d'un éclat remarquables.

Poids spécifique 10,5 et son point de fusion 960,5°C

L'argent est le meilleur conducteur de la chaleur et de l'électricité, il est presque aussi malléable et ductile que l'or, mais comme ce dernier, il est trop mou pour être utilisé à l'état pur.

L'argent est sensible à l'attaque des acides, nitrique et sulfurique, qui le dissolvent entièrement. Il est très sensible au souffre.

Pendant la fonte à l'état liquide, l'argent absorbe vingt-deux fois son volume d'oxygène, lequel se dégage brusquement lors de la solidification du métal en formant des boursouflures.

On peut éviter cela par un refroidissement très lent, permettant à l'oxygène de se dégager avant que la surface soit solidifiée.

Trop mou pour être utilisé seul, il est généralement allié au cuivre pour être utilisé en bijouterie. Le cuivre ne modifie pas sensiblement la couleur blanche de l'argent dans les alliages utilisés en France.

Ces alliages sont 0,800 et 0,925 de métal fin autrement dit: 800°/°° ou 925 °/°°.

L'argent se prête, comme l'or, au façonnage à froid et à l'étirage en fils très minces, mais il n'est pas aussi malléable et ductile que l'or.




Tags: